L'Atelier de la Rue de Minuit

Dans une venelle de la Cité, tout près de la Porte de Minuit, se trouve un atelier, drôle de fabrique à la façade alambiquée faite de verre bleu et de volutes d’oneirium.

RUE DE MINUIT est une petite fabrique d’objets étranges et oniriques née d’une simple idée : on peut raconter des histoires avec autre chose que des mots. Prenant place dans la Cité de Minuit, une ville chimérique imaginée par un écrivain perdu, lui-même le héros d’un roman de fantastique/fantasy urbaine, l’atelier raconte les destructions et reconstructions de cette ville située au cœur de la Nuit. Car la Cité est une métaphore : les strates de l’identité d’une même personne avec ses rêves et ses cauchemars, ses joies et ses peurs, et les secrets enterrés bien profonds sous la terre.

Mes créations sont à l’image de cette ville : bleu, or et argent, étoiles et lune, sable et horloges, mais au delà de l’aspect esthétique, c’est la réflexion sur le temps et l’identité qui m’importe en premier lieu : ce qui a été, qui sera et qui n’est plus, le mélange des époques et des styles (baroque, Art Nouveau, mais aussi industriel et contemporain), et surtout la cassure magnifiée, les fêlures, les brisures, le thème principal de mes romans.

J’aime aussi travailler sur l’image de la ville et de la maison, le mythe du bateau de Thésée, les cauchemars et les histoires. À cet égard, mes créations sont toujours liées à une histoire, comme si elles avaient appartenu à quelqu’un d’autre avant d’arriver entre vos mains. En acquérant un bijou ou un objet de la boutique, c’est un morceau de la Cité de Minuit que vous recevez 🙂

La Cité de Minuit

Une ville faite de mots et de rêves

La Cité de Minuit par Xavier Collette

LA CITÉ DE MINUIT est une étrange cité circulaire perdue au milieu d’un désert de sable anthracite, lui-même entouré d’un océan appelé l’Atlas ; le monde dans lequel elle se trouve est plongée dans une nuit perpétuelle. Les habitants sont appelés les Nocturnes.

Cette ville est faite de rêve et de magie. Son architecture est un mélange de styles très divers mais toujours harmonieux : victorien, baroque, Art Nouveau, oriental, gothique… Ses couleurs sont le noir, le gris et le bleu, avec une touche de doré ou d’argenté. La Cité est éclairée par des réverbères mais également par la Lune, qui la veille constamment.

La Cité est en réalité le cadran d’une immense horloge, qu’on appelle la grande Horloge. Son mécanisme est situé dans le sous-sol et elle mesure un temps différent du nôtre, que l’on appelle le Temps faussé : seul le cadran tourne, pas les aiguilles, ces dernières étant coincées à minuit.

La Cité de Minuit est aussi le décor d’un ‘roman dans un roman‘, tous les deux intitulés Midnight City. Le premier est rédigé par Samuel Hugo, un écrivain anonyme qui se retrouve soudainement propulsé sous les projecteurs ; il relate l’histoire de Cyan, un magicien du rêve aussi perdu que son auteur.

Le second roman, le vrai cette fois, celui que j’ai écrit, raconte l’histoire de Samuel et a fait l’objet d’une expérience, celle du ‘livre vagabond’ : il n’a existé qu’en un seul exemplaire qui devait passer de main en main afin d’être lu. Puis Midnight City a été auto-publié et s’est vu doté d’une suite, Night Travelers, un an plus tard.

Découvrez Midnight City & Night Travelers

Un rêve dans un rêve

Des histoires à tous les coins de rue

Les collections et les créations de la fabrique sont toujours accompagnées d’histoires : le vécu d’un Nocturne ou d’une maison, les pages d’un livre ancien, une énigme dont on a oublié la solution… Il vous est possible de découvrir ces histoires en parcourant les différentes pages de ce site, ou bien en vous rendant dans la bibliothèque de la Cité.

L'atelier aux murs brisés

À l’image du reste de la Cité, l’atelier de la Rue de Minuit a vécu plusieurs destructions suite l’Antéminuit ou la Vague, deux événements racontés dans les romans Midnight City et Night Travelers. La Nocturne qui dirige la fabrique raconte son histoire au fur et à mesure.

Errance

Sophie Castillo, invitée permanente de la Cité de Minuit, écrit elle aussi les histoires d’autres mondes et d’autres personnages. Pour fêter l’ouverture de l’atelier, elle vous raconte ici l’étrange rencontre entre Eden, l’héroïne de nombre de ses romans, et la tenancière de la fabrique.